CEACH

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Agrandir le texte
  • Taille par défaut
  • Rapetisser le texte

Activités


Hommage à un grand homme : le Lieutenant-colonel (er) Z. CZTERNASTEK

Envoyer
Le Colonel Zdzislaw CZTERNASTEK était un ami.

Alors vous allez dire il est facile de parler d’un ami.

Et quand c’est un ami de cette trempe, la tâche peu sembler plus simple.

Et bien détrompez vous. Parce que c’est un honneur d’avoir connu un tel homme.

Le Colonel CZTERNASTEK, Officier de la Légion d’Honneur, Médaille militaire, Officier de l’Ordre National du Mérite, Chevalier des Palmes Académiques. Autant dire que ses mérites émérites ont été reconnus par la nation et récompensés par les plus hautes distinctions.

Né en 1933 dans le nord de la France au pays des corons, il connait les affres de la guerre. Pour subvenir aux besoins de sa mère, car orphelin de père, il descend à 14 ans à moins 857 m au fond de la mine une partie de la nuit. Dans la journée il va à l’école. Et ce durant 6 ans jusqu’au concours d’entrée à l’école des mines qu’il ne pourra présenter car c’est l’âge du service militaire.

Appelé il par en Allemagne dans les troupes d’occupation de 1954 à 1955 dans le 5e BCP. Il sera sergent à ce moment.

Il est ensuite projeté en Algérie à MISSERGHIM. Ensuite Tlemcen et direction le Maroc avec de difficiles missions dans le Rif de TAZA-FEZ. Puis Aïn Sefra.

Il est dégagé des obligations militaires après 31 mois de service opérationnel avec le grade de sergent-chef. C’est à ce moment qu’il choisit le métier des armes.

C’est également à ce moment qu’il rencontre, comme il se plaisait à le dire, la plus jolie fille de Tlemcen, Lucie. Il l’épouse le 1er décembre 1956. Ils auront 4 enfants.

Enchainant les opérations de combats, il saute sur une mine et accumule les distinctions. Il sera cité deux fois dont une « brave au feu ».

Après six ans de combats il est de retour en métropole chez les chasseurs alpins du 7e BCA.

1960. il est reçu aux 2 brevets d’armes 2e degrés

1963. Nommé au grade d’adjudant. Décoré de la médaille militaire.

1966. Reçu au concours des Officiers techniciens de l’école militaire de ST Maixent.

1967. Il est nommé S/Lieutenant et est muté au 6e BCA

1971. Devient Officier instructeur de tir à l’EAI de Montpellier.

1975. Nommé Capitaine est muté à Rouen au 39e RI

1977. Affecté au 7e BCA à Annecy.

1980. Il demande sa mise à la retraite.

Démobilisé. Oui mais pas pour longtemps. Il est aussitôt appelé par les services Ministre de la défense pour servir derrière le rideau de fer dans les services de renseignement dont les missions relèvent du secret défense.

Il sera dégagé des cadres en 1998 avec le grade de L/Colonel après 35 ans de service.

Un sacré parcours qui laisse supposer une grande intelligence mais aussi une persévérance et un courage à toute épreuve.

Enfin à la retraite, tranquille chez lui à Maurin. Pensez vous qu’il va rester sans rien faire ? Non, Il s’engage au service de la commune et en devient maire adjoint pendant 12 ans.

Il s’engage également auprès de 23 associations et dans chacune il n’est pas actif, mais très actif.

Il se lance ensuite dans la réalisation de conférences durant 30 ans il en fera plus de 50. Monte Cassino, Marie CURIE, les femmes de la Légion d’Honneur et bien d’autres sujets qu’il prépare avec soin.

La dernière pour les élèves de 3e du collège de Villeneuve lès Maguelone avec comme sujet la bataille de la Somme ou j’ai eu le plaisir d’être à ses cotés avec deux de ses petits enfants, Marine et Christian.

Natif de parents d’origine polonaise, il a fait le choix de la France.

Une France qu’il a aimé passionnément, qu’il a servi de toute son âme.

D’abord avec les armes ensuite avec sa plume et sa verve.

J’ai eu l’honneur de recevoir les médailles que je porte de ses mains.

Il restera pour moi, un maitre à penser, un modèle comme on n’en rencontre qu’un dans sa vie.
Claude BALSAN

Président de la Sidi Brahim 34

Président de l’UNC Villeneuve lès Maguelone

172° Commémoration des combats de Sidi-Brahim

Envoyer

Le maître de cérémonie M. Claude Balsan président de l’UNC Villeneuve les Maguelone est secondé par Patrick le Vice-président de l’UNC Palavas. Le discours qu’il prononce est rempli d’humilité et d’émotion. Sept porte-drapeaux sont présents ainsi que plusieurs Présidents d’UNC locales des environs, que je remercie ainsi que bon nombre d’anciens combattants d’associations amis. A l’issue de cette cérémonie émouvante un apéritif est offert par l’UNC Villeneuve les Maguelone, suivi d’un repas partagé au restaurant l’ESPADA à ST Jean de Védas.

Visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui3242
mod_vvisit_counterHier3765
mod_vvisit_counterCette semaine7007
mod_vvisit_counterSemaine dernière27188
mod_vvisit_counterCe mois60495
mod_vvisit_counterMois dernier123191
mod_vvisit_counterDepuis le 30/04/161930967

Qui est en ligne ?

Nous avons 249 invités en ligne

Statistiques

Membres : 2
Contenu : 10406
Liens internet : 6
Affiche le nombre de clics des articles : 1321758
Vous êtes ici : LES ASSOCIATIONS MEMBRES TERRE AACPAMSBH AACPAMSBH Activités
Secured by Siteground Web Hosting